Voitures sans silencieux adéquats

Pour que  la police  »BILLE»  les TUNERS à volonté!! Pôt de nuisance

Un pot d'échappement dans lequel on est en mesure d'introduire une énorme pomme de terre n'est pas un silencieux normal et cause des ravages dans notre environnement sonore. Les silencieux trafiqués se répandent au Québec comme la peste. Une véritable industrie du bruit se met en place autour de cette pratique. C'est un dossier crucial. Une seule voiture non munie d'un silencieux adéquat crée des ravages dans l'environnement sonore.

Certains se battent contre les échappements bruyants depuis des années, d'autres vendent leur résidence pour ce motif. Le SAAQ, sans en parler publiquement, a reçu énormément de plaintes relatives à ce problème. Des milliers de voitures sont équipées de silencieux trafiqués pour être plus bruyants. Une des premières nuisances mentionnées par nos correspondants. Il s'agit d'une pratique choquante qui illustre la tendance du civisme à se raréfier, pratique où il faut reconnaître incidemment une responsabilité partagée entre les fabricants, les marchands, les usagers eux-mêmes et le législateur... qui se traîne les pieds.

haut

Silencieux modifiés... illégaux !

Les articles 258 et 260 du Code de la sécurité routière (L.R.Q., chapitre C-24.2) stipulent que tout véhicule doit être muni d'un système d'échappement conforme aux normes et que nul ne peut modifier ce système pour en réduire l'efficacité.

De plus, l'article 94 du Règlement sur les normes de sécurité des véhicules routiers (Décret 1483-98) précise que l'échappement ne peut être modifié pour en augmenter le bruit.

Une foule de silencieux modifiés illégaux sont en vente libre au Québec. Les produits de la compagnie Magnaflow par exemple. Légère aberration ! Par ailleurs, il est certain que maints silencieux modifiés produisent au moins un vacarme de 90 décibels quand une voiture normalement équipée produit autour de 65 décibels à 20 mètres, guère plus de 75 décibels à proximité. Certains conducteurs s'amusent donc à produire entre 20 et 30 fois plus de bruit que les silencieux normaux. Inacceptable pour la population. Il faut trouver le moyen de faire en sorte que la loi soit respectée, alors que c'est un laxisme absurde qui prévaut actuellement. Mais il y a plus ! Il faudra très certainement penser à modifier les lois actuelles parce qu'elles sont insuffisamment claires, trop peu restreignantes et, de surcroît, difficiles d'application.

---

*** Extrait du site ami américain Noise Free America.

  • Excessively noisy exhaust systems and mufflers (27150, 27151 VC). Many aftermarket exhaust systems and parts are illegal. Look for parts that meet California law. If it doesn't say it meets the law, it probably doesn't.

Photo of exhaust pipes

Échantillons du bruit infâme produit par des silencieux modifiés :

http://video.google.fr/videoplay?docid=-5904338699218577605

http://www.youtube.com/watch?v=darxn92rJ_8

http://www.youtube.com/watch?v=KmW-QkOI7KU&NR=1

http://www.youtube.com/watch?v=qIJSlLUdBNY&NR=1

http://videos.streetfire.net/video/Mustang-Exhaust-compilation_143828.htm

**** MAGNAFLOW PERFORMANCE EXHAUST ?

MAGNAFLOW PERFORMANCE EXHAUST, ça vous dit quelque chose ? Un site entier dédié au grand bonheur de certains d'acheter des échappements tonitruants qui casseront les oreilles des autres citoyens. On s'en fout.

SPORT COMPACT - We got the sounds you've been looking for, se vante le fabricant. Allez-voir ce site pour voir les gadgets proposés pour tout type de voiture. Vous pouvez écouter les formidables vacarmes pour chaque modèle proposé. Un véritable marché du vacarme, un véritable encouragement à l'incivisme.

http://www.magnaflow.com/04sound/04sport.asp

ET CEUX QUI EN VENDENT ?

Hypocrisie incroyable. Combien de garagistes ou de magasins vendent ce type d'échappements illégaux et en installent ? Si quelqu'un a une idée, n'hésitez pas, donnez-nous des noms. D'ici à ce que la loi soit réécrite dans les termes que nous proposons dans le paragraphe suivant, il y a l'article suivant du Code de la sécurité routière du Québec qui prescrit ce qui suit et rend le vendeur de même que l'installateur complices du manque de civisme ambiant.

*259.* Nul ne peut vendre ou mettre en vente, en vue de son utilisation sur un chemin public, *un système d'échappement* qui n'est pas conforme aux normes établies par règlement.
----

Se référer aux divers articles du CSR avec l'hyperlien suivant.

http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?file=/C_24_2/C24_2.html&type=2

haut

Campagne contre les silencieux modifiés ? NOTRE POSITION DÉTAILLÉE sur LA question...

 

Lire le document qui synthétise notre position.

Échappements modifiés, stop !

SERVICES DE POLICE - PAR RÉGIONS DU QUÉBEC - PAR QUARTIER MONTRÉALAIS -

André Clermont, membre à Gatineau, recommande de rendre disponibles dans notre site Web les coordonnées des services de police par régions. Il a parfaitement raison. Et parfaitement raison de suggérer aussi à nos membres de porter plainte. Trois policiers sympathisants du RQCB ont d'ailleurs fait la même suggestion. Voici ces coordonnées.

Bottin des services de police du Québec :

http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/police/bottin-services-police.html

Mentionnons aussi un lien vers l'ensemble des postes de quartier de la ville de Montréal.

http://www.spvm.qc.ca/fr/PDQ/2_2_identifiezpdq.asp#postes-de-quartier

haut

Délinquance tenace - incivilité

Incroyable ! Dans le lien suivant on peut lire à quel point certains automobilistes se foutent de la loi et d'autrui, se moquent autant des policiers, de la Cour que de la population qu'ils dérangent atrocement. On peut ici jeter un oeil aux trucs échangés entre motoristes pour contourner la loi, pour contester les contraventions contre les silencieux modifiés. Dans ce contexte, miser seulement sur le travail des policiers pourra-t-il s'avérer suffisant ?

http://www.monchar.com/forum_detail.php?category=1&items=41751%3C/a

Continuer de demander aux policiers de faire leur travail

Il ne faut pas hésiter à se plaindre auprès des services policiers de votre municipalité. Malgré la complexité du problème et la nécessité de revoir la réglementation, des contraventions sont remises et des juges donnent raison aux plaignants et aux policiers témoins. Voici un élément de jurisprudence contre les silencieux modifiés. Il faut le faire connaître aux policiers et en Cour.

Procureur général du Québec c. Régimbald, C.Q., nos 550-61-00361-039, 550-61-003615-032 et 550-61-004194-037, 30 avril 2004, j. Benoît

"Un autre élément de vérification est la perception du bruit émis par le système d'échappement. Il n'est pas nécessaire d'avoir recours à des appareils sophistiqués pour déceler qu'un système d'échappement est plus bruyant. Cela ne tient pas nécessairement de l'expertise mais est aussi du domaine de la connaissance ordinaire que toute personne peut avoir. Dans l'espèce, j'accepte l'affirmation du témoin Roy (policier) que son attention a été attirée par le bruit fort et très différent de celui qu'il associe à celui du silencieux installé par le fabricant de la Honda Civic." (citation)

"... Le cumul des circonstances telles que le bruit élevé et différent..., de l'embout plus grand que celui du système installé par la compagnie Honda, le revêtement de métal poli et la forme cylindrique me convainc hors de tout doute raisonnable que le système a été modifié de manière à le rendre plus bruyant que celui installé lors de la fabrication du véhicule... Le Tribunal déclare le défendeur coupable."

haut

Le bruit des voitures modifiées exaspère

La Police de Laval chercherait, semble-t-il, à contrer les silencieux illégaux.

Lire l'article suivant, paru dans le Courrier de Laval, c'est se convaincre qu'il n'est pas inutile de porter plainte.

http://www.courrierlaval.com/Societe/Mon-vehicule/2007-08-16/article-1152822/Le-bruit-des-voitures-modifiees-exaspere/1

Nous invitons toutes les personnes incommodées par les silencieux modifiés à porter plainte auprès de leur service de police de même qu'auprès de leur municipalité. Si personne ne se plaint, c'est comme si le problème n'existait pas. Comme quoi, dans au moins un secteur de l'existence, la plainte a ses vertus.

Dans le même ordre d'idée, on peut lire aussi à l'adresse indiquée ci-dessous deux courts articles de Louis Mathieu Gagné (du Journal de Montréal) sur le problème des silencieux modifiés (voitures et motocyclettes). La réaction des lecteurs du journal de Montréal, lundi le 24 septembre 2007, est absolument éloquente. On peut lire ces commentaires à la même adresse.

http://www2.canoe.com/infos/societe/archives/2007/09/20070924-071600.html

Juste une précision : oui le RQCB prône d'augmenter les amendes (elles n'ont pas d'effet dissuasif actuellement et les délinquants continuent de réutiliser le même système d'échappement par la suite) et de revoir la règlementation, mais il souhaite également des campagnes de sensibilisation - au niveau des municipalités, dans le Québec entier et bien sûr par la SAAQ.

haut

RÈGLEMENT MUNICIPAL MONTRÉALAIS

À titre indicatif, nous reproduisons ici le texte d'une section du RÈGLEMENT SUR LE BRUIT de la Ville de Montréal (le règlement R.R.V.M.c. B-3, en vigueur avant la réorganisation que l'on connaît), section portant sur le bruit émis par un véhicule automobile. Sauf une ambiguïté - quant à savoir à quoi correspond le niveau de pression acoustique supérieur au maximum fixé par ordonnance -, il y a là des articles d'une grande simplicité qui devraient dicter la conduite du législateur dans l'avenir et amener au présent les autorités policières à faire leur travail.

SECTION II

BRUIT ÉMIS PAR UN VÉHICULE AUTOMOBILE

(B-3) 3. Les dispositions de la présente section sont applicables en tout temps, sans égard à l'état et aux conditions de la circulation, à tout véhicule automobile qui se trouve dans la ville.

(B-3) 4. Le détenteur d'un véhicule automobile qui émet un bruit d'un niveau de pression acoustique supérieur au maximum fixé par ordonnance contrevient au présent règlement.

(B-3) 5. Malgré l'article 4, si le bruit émis par le véhicule automobile est dû à une manœuvre brutale destinée à éviter un accident alors que le véhicule roule d'une manière conforme aux règlements de la circulation, aucune infraction n'est censée avoir été commise.

(B-3) 6. Outre le bruit mentionné à l'article 4, est spécifiquement prohibé :

1º le bruit provenant du claquement d'un objet transporté sur le véhicule ou du claquement d'une partie du véhicule ;

2º le bruit provenant de l'utilisation du moteur d'un véhicule à des régimes excessifs, notamment lors du démarrage ou de l'arrêt, ou produit par des accélérations répétées ;

3º le bruit provenant de l'utilisation inutile ou abusive d'un sifflet, d'une sirène ou d'un appareil analogue dans un véhicule automobile ;

4º le bruit excessif ou insolite provenant de la radio ou d'un appareil propre à reproduire des sons dans un véhicule automobile.

(B-3) 7. Le détenteur d'un véhicule automobile dans lequel ou à l'usage duquel est produit un bruit spécifiquement prohibé à l'article 6 contrevient au présent règlement.

SECTION V

DISPOSITIONS PÉNALES

(B-3) 21. Quiconque contrevient au présent règlement commet une infraction et est passible :

1º pour une première infraction, d'une amende de 100 $ à 300 $ ;

2º pour une première récidive, d'une amende de 300 $ à 500 $ ;

3º pour toute récidive additionnelle, d'une amende de 500 $ à 1 000 $.

---

N.B. Plusieurs arrondissements montréalais ont conservé la base de ce règlement qui reste donc en vigueur intégralement ou a donné lieu à quelques précisions ou ajouts.

UN IMMENSE TRAVAIL DE SENSIBILISATION À FAIRE

"Opération silencieux : les policiers veulent en finir avec le bruit."

C'est le titre d'un article de Stéphanie Guévremont paru dans le journal La Voix (le 12 juillet 2008) et reproduit dans la page Web Mon Sorel Tracy.ca. Nos visiteurs peuvent en prendre connaissance à l'adresse ci-dessous. Deux conclusions à tirer : a) CONTINUER DE SE PLAINDRE AUPRÈS DES AUTORITÉS et b) DEVENIR MEMBRE DU REGROUPEMENT QUÉBÉCOIS CONTRE LE BRUIT pour collectiviser notre exigence que les choses changent dans le sens du civisme.

http://monteregieweb.com/main+fr+01_300+Operation_silencieux__les_policiers_veulent_en_finir_avec_le_bruit.html?ArticleID=530704&JournalID=10

Lire également dans le Sorel Tracy magazine le texte suivant.

http://www.soreltracy.com/2008/sept/18s5.html

---

N.B. De Jean Doyon, la photo au début de ce paragraphe est extraite de la page Web du Sorel Tracy Magazine.

Le bruit dérange…il y a des limites !
Un prix pour Rivière-du-Loup

L'article qui suit est extrait du Bulletin Tapageur, vol. 6, no. 1, à savoir l'édition du 7 juillet 2008. Félicitations à toutes les municpalités qui s'emploient à prendre le taureau délinquant par les cornes en cette matière. Les notes qui suivent de même que l'illustration ci-contre aussi sont extraites du même article.

En 2004, la ville de Rivière-du-Loup avait réalisé diverses opérations visant les silencieux modifiés. En 2007, des opérations similaires ont d’ailleurs permis d’émettre 38 constats d’infraction pour silencieux non conformes. Mais depuis mai dernier, cette ville, de près de 20 000 habitants située dans la région du Bas St-Laurent, semble prendre des actions encore plus soutenues à l’égard du bruit causé par des silencieux non conformes et le crissement de pneus. Ainsi, certains secteurs de la ville se sont vus doter d’affiches particulières à cet égard montrant un pot d’échappement surdimensionné portant davantage sur la pétarade que sur le silence avec le slogan : «Le bruit dérange…il y a des limites!» Au coeur de la stratégie municipale, 3 paliers d’actions : informer, sensibiliser et réprimander. Fait à signaler, la campagne contre le bruit indu, causé par certaines automobiles, est incluse dans une campagne plus large visant la vitesse et la sécurité routière. D’ailleurs, cette ville a vu ses efforts, dans le domaine, soulignés lors du congrès de l’Association québécoise du transport et des routes (AQTR) au début du mois de juin, par la remise d’un
prix d’excellence.


Sources : La chasse aux silencieux modifiés. Le Saint-Laurent Portage, dimanche 12 septembre 2004, p.1).
Site La Vitrine du Bas St-Laurent (Conférence des Élus) : Campagne 2007 contre la vitesse à Rivière-du-Loup, 13 décembre 2007.
http://www.bas-saint-laurent.org/texte.asp?id=5688
Site Internet de la ville de Rivière-du-Loup :
http://www.ville.riviere-du-loup.qc.ca/actualite/Comm-vitesse-2008.pdf
http://www.ville.riviere-du-loup.qc.ca/actualite/Comm-prixAQTR.pdf

---

NOTE DU RQCB : Rappelons que l'on peut avoir accès à la version électronique de l'ensemble des bulletins produits par l'excellente équipe de TAPAGEUR à l'adresse suivante.

http://www.santeautravail.net/Afficher.aspx?page=1068&langue=fr

INITIATIVES DE NOS MEMBRES À IMITER DANS LE DOSSIER DES SILENCIEUX TRAFIQUÉS

PLAINTE D'UN MEMBRE DE CHICOUTIMI - contre les silencieux modifiés

/fr/doc/Plainte_contre_le_bruit_sm_chicoutimi.pdf

PLAINTE D'UN MEMBRE DE LAVAL - contre les silencieux modifiés

/fr/doc/Bruit_-_muffler[1].pdf

TRACT COULEUR D'UN MEMBRE DE LANORAIE - contre le bruit excessif, plus spécialement celui des motos à silencieux bruyants

/fr/doc/PROSPECTUS_-_Couleur_-Page_pour_E-Mail_-_13_Mai_09[1].pdf

SERVICES DE POLICE - PAR RÉGIONS DU QUÉBEC - PAR QUARTIER MONTRÉALAIS

Redonnons encore une fois les informations suivantes.

Services de police par régions.

Adresse qui suit ne fonctionne pas pour l'instant.

http://www.msp.gouv.qc.ca/police/services_police/bottin/index.asp?tri=region

Postes de quartier de la ville de Montréal.

http://www.spvm.qc.ca/fr/PDQ/2_2_identifiezpdq.asp#postes-de-quartier

Témoignages - Nous attendons les vôtres !

1) De St-Boniface (près de Shawinigan),

J'ai endendu parler du RQCB dans le Nouvelliste. J'étais bien contente de savoir que je n'étais pas seule à me sentir agressée par le bruit.

Les bruits qui m'agressent le plus, ce sont des bruits de moteurs de motos ou de voitures dont le tuyau d'échappement a été modifié ou tout simplement fabriqué tel quel. Ça dépasse mon entendement que des fabriquants puissent concevoir des "mufflers" aussi agressants. Et ça me dépasse aussi que des gens puissent se promener avec ça sans se sentir agressants envers les autres. C'est totalement égocentrique. En plus, ils se plaisent à rincer leurs moteurs sur les coins de rues. Comme si les gens applaudiraient leur exploit ! On n'a pas tous la même définition du mot "respect".

Je vous appuie dans cette cause. Merci d'être là.

Liliane Lajoie, St-Boniface

2) De Gaspé

Au mois de septembre dernier nous avons fait parvenir une lettre (jointe à la présente) aux deux ministres des transports des deux niveaux de gouvernement afin de dénoncer l'utilisation de silencieux modifié sur des véhicules de promenade  (la mode du tuning) et la tolérance de silencieux qui n'en n'ont que le nom sur certaines motocyclettes (type Harley Davidson).  Nous demeurons à Gaspé et nous trouvons inacceptable qu'un si bel environnement soit détruit par cette pollution sonore et atmosphérique que l'on pourrait facilement éviter.  D'ailleurs, certains citoyens commencent dans notre région à dénoncer cet état de fait et l'existence de votre regroupement favorisera certainement leur prise de parole dans ce dossier.

Daniel Leduc et Christiane Ste-Croix, Gaspé -

3) De St-Bruno

Ha qu'il est bon de voir enfin un regroupement contre la pollution du bruit ! Je demeure à St-Bruno et depuis presque 3 ans que je fais des plaintes concernant le bruit causé par les véhicules modifiés ainsi que leurs " mufflers ". Concernant les systèmes d'échappement il est légal d'en vendre mais illégal de s'en servir. Malheureusement les forces policières ferment les yeux sur ce fléau. Savez-vous ce que la police de Longueuil m'a dit lors de mon dernier appel ? Que la prochaine fois qu'une voiture trop bruyante passait d'appeler le 911 !!!! ( Même si St-Bruno est redevenue une ville il reste que c'est le corps policier de Longueuil que nous avons.)

Après 3 tentatives de plainte à la ville de St-Bruno (faut compter 1 ou 2 fois lorsque nous étions Longueuil), je n'ai jamais de retour d'appels concernant mes téléphones et courriels.

Il est temps de s'unir !

Jacques Théroux, St-Bruno -

4) De Québec

Lettre d'Yvon Bureau publiée le 23 nov. 2006 dans Le Devoir. (Elle était adressée aux autorités).

Félicitons les automobilistes dont les véhicules circulent presque silencieusement, en faisant un bruit raisonnable. Quant aux conducteurs qui circulent sur nos routes avec des silencieux bruyants, souvent modifiés à cette fin, je vous invite à vous occuper d'eux cet hiver. Je le crie et vous l'écris haut et fort : la très très grande majorité de la population ne peut pas continuer à être perturbée, dérangée, réveillée et parfois terrorisée par le son de ces engins. Ce bruit, si la tendance se maintient, deviendra infernal. Les conducteurs connaissent-ils la loi sur les silencieux ? Le gouvernement la fait-il connaître et respecter ?

Si la loi ne peut rien y faire, pourquoi ne pas instaurer une taxe spéciale pour les véhicules qui dégagent une pollution sonore anormale ? En plus des radars photo, pourquoi pas des radars sono ?

J'espère que cette lettre fera du bruit jusqu'à vous. Merci de prendre soin de la population qui veut et mérite de si belles (décibels !) journées et nuits.

Yvon Bureau, Québec

5) De Laval

(Copie d'une lettre que Pierre Descôteaux n'a pas réussi à faire publier dans les journaux.)

Les responsables en poste de la ville de Laval, autant politiques, administratifs que policiers, ferment les yeux sur les abus des propriétaires de voitures avec des silencieux bruyants ou défectueux. Depuis plusieurs mois, nous avons tenté de sensibiliser ces responsables afin de faire appliquer les règlements sur les silencieux très bruyants et non conformes aux lois de la route. Rien ne bouge.
Monsieur le maire, si le bien-être et la qualité de vie de vos citoyens vous tiennent à coeur, pourquoi ne pas faire appliquer les règlements qui existent concernant ces types de silencieux ?
Nous ne vous demandons pas de faire de Laval le « Huntington des silencieux » Nous ne vous demandons pas de créer de nouvelles lois ou règlements. Nous vous demandons uniquement de faire appliquer les lois existantes. Il est évident que des avertissements aux contrevenants ne solutionnent pas le problème. Le bruit infernal se fait toujours entendre. Nous croyons que seules des amendes appropriées pourraient enrayer cette pollution qui devient insupportable. Voici que 5 % de la population perturbent la qualité de vie des autres 95 %.

Une jurisprudence (jugement de Georges Benoît de 30 avril 2004) vous donne tous les droits pour appliquer les règlements et les lois établis. Plusieurs citoyens de Laval vous en seraient reconnaissants.

Nous estimons avoir droit à une certaine tranquillité dans votre ville et nous croyons notre demande très raisonnable.

Pierre Descôteaux, Laval

6) De Pointe-Calumet

Bonjour,

Je suis désespérée. Je vis depuis plus de 50 ans dans une petite municipalité de la couronne nord de Montréal et je peux vous assurer que je songe à déménager si rien n'est fait prochainement pour contrer cette pollution par le bruit de ces automobilistes délinquants quant à leur système d'échappement. J'oserais même les qualifier de terroristes car ils nous tiennent en otage, nous les paisibles citoyens qui osent rêver par de belles journées d'été pouvoir se rafraîchir sur leur terrasse. De plus en prime nous ne pouvons regarder la télévision avec les fenêtres ouvertes car les bruits générés par ces "mufflers " modifiés ou inexistants sont tellement assourdissants que sous sommes obligées de monter le son - à cette allure nous deviendrons sourds sous peu. J'ai tenté à maintes reprises d'alerter les policiers, les élus municipaux et j'ai même été jusqu'au député de ma circonscription.
Tout le monde est bien gentil et bien poli mais rien ne bouge. De la part de la municipalité il n'y aurait rien à faire car les lois au Québec sont trop permissives ; du coté de la police c'était à peu près la même chose et le sergent avec qui je conversais me disait qu'il n'avait pas les effectifs pour enrayer ce fléau. J'ai même osé leur proposer quelques solutions et croyez
moi j'ai été regardée de haut. C'est devenu critique : je crois que le laissez-aller de la part de la municipalité et du corps policier a engendré un monstre car j'oserais avancer que ma municipalité est devenue le point de ralliement de ces énergumènes sans foi ni loi qu se foutent de tout le monde. Si vous êtes à la recherche d'un site parfait pour faire une recherche sur le bruit causé par ces bagnoles je vous donne mes coordonnées et croyez moi je ne parle pas à travers mon chapeau et je ne suis pas non plus une vieille geignarde qui se plaint de tout.
En espérant que vous donnerez suite à ma requête.

Denise Huot Renaud
Pointe-Calumet

7) De Terrebonne,

Bonjour,
Mon conjoint et moi voulons nous joindre à vous afin de déplorer les bruits qui sont très nuisibles à notre qualité de vie. Notre cour arrière donne sur le boulevard Des Seigneurs à Terrebonne (face au CLSC Lamater) et on dirait une piste de course. Depuis 4 ans que nous habitons cette résidence et nous endurons les Honda Civic et autres véhicules modifiés qui coursent de jour comme de soir. Vraiment très irritant.
En espérant que ce site internet puisse aider à contrer ces polluants du bruit, nous sommes, en tout temps, disposés à nous exprimer sur ce sujet.

Maryse Meunier et Herman Clouston, Terrebonne

8) De Ste-Julie,

Bonjour,

Depuis 3 ans nous sommes en lutte acharnée contre le bruit causé par tout ce que vous mentionnez. Des démarches ont été faites au niveau de la SQ , de notre corps policier local, des députés, des attachés politiques, des "huiles" de nos municipalités. Nous sommes présentement rendus à Québec même, haut lieu de notre avenir. Avons contacté la SAAQ, le ministère de la justice et quelques autres. Nous sommes présentement propriétaires d'un impressionnant dossier concernant le bruit et tant qu'à y être nous nous battons également contre la vitesse excessive des "ti-casses à palettes" et "ginos" passés date à cheveux blancs. Parce que nous avons constaté que ce sont eux les principaux générateurs de tous ces bruits. Les pères de jeune famille n'ont probablement pas le temps ni les moyens d'équiper leurs véhicules des différentes options sur le marché destinées à écoeurer le peuple.

Il est inconcevable que l'on se fasse dire que ces gens ont le droit de rouler avec des silencieux modifiés ou même pas du tout dans certains cas, au nom des droits et libertés. Ce que nous n'acceptons pas, c'est le fait que nos droits à nous d'avoir la paix, la quiétude et la tranquillité sont bafouées par une minorité de sans cervelle en mal de sensations. Nous pensons que c'est plus qu'assez et que le problème doit se régler une fois pour toute. Si pour ces gens c'est un moyen de prouver leur virilité en débandade (pour les plus vieux) ou d'affirmer leur existence (pour les plus jeunes), nous devons les obliger à trouver un autre exutoire et ça presse. La tentation est grande pour certains de prendre un AK-47 et d'agir. C'est ce que nous essayons de faire comprendre à tous nos dirigeants.

Alors nous aimerions bien nous joindre à vous, plus il y aura de gens, plus la force sera grande.

Merci,

Francine Trudeau et Denis Perreault, Ste-Julie, Qc

9) De Montréal

Nous sommes citoyens de Rivière-des-Prairies et nous avons aussi des problèmes avec la pollution par le bruit, plus spécifiquement les silencieux modifiés.  Il semble qu'étant donné que la police, malgré les plaintes répétées, ne se préoccupe que de faire des opérations radar, et ce, même s'ils peuvent entendre les délinquants à trois coins de rue, comme tout le monde.  La situation ne fait que s'aggraver, étant donné ce laxisme de la part des policiers, de plus en plus d'adeptes de ce genre de conduite antisociale et illégale joignent les rangs du troupeau - de morons à calotte ?- qui a un grand besoin de se faire remarquer en faisant du bruit, encore dans la phase infantile.

Claude Houde et Jeanne Ducharme, Montréal -

11) De Chicoutimi

Chaque fin de semaine commençant le jeudi je me fais réveiller, à la sortie des bars, par des voitures sans silencieux ou avec un accessoire qui fait augmenter les bruits, ou encore par des cris qui ne devraient pas exister en plein milieu de la nuit entre minuit et 4 heures.

Tous ces bruits excessifs n'ont aucun sens. Je veux être des vôtres.

Je vous félicite et vous encourage à continuer,

Robert Dufour, Chicoutimi


11) De Lachenaie,

Je demeure à Lachenaie depuis 21 ans et depuis quelques années les "pipes" sont devenus un fléau en grande croissance. Non seulement ils sont extrêmement bruyants mais ils activent les sens des conducteurs qui deviennent fous et font des escapades très dangereuses.

Le gouvernement devrait empêcher les commerçants de vendre cette cochonnerie.

Félicitations

Serge Levasseur, Lachenaie, Qc

12) De Mascouche,

Bonjour,
Je suis un citoyen de Mascouche. Je me rappelle il y a plusieurs années de la quiétude dans le village de Mascouche. Maintenant, avec toutes les voitures modifiées, les cyclomoteurs, les motocyclettes sans silencieux, la joie de vivre dans la section "village" de Mascouche est parfois un vrai enfer.
Vivement disons non au bruit !

Pierre Lamarche, Mascouche, Qc

13) De Gatineau,


Découvrir votre site et le lire a été comme une bouffée d'air frais ! C'est Cyberpresse qui m'a fait découvrir votre site et j'en suis bien heureuse. Il y a longtemps que le bruit excessif m'irrite au plus haut niveau et je me sens souvent comme si j'étais la seule.

La voiture à elle seule est un gros problème ; des systèmes de son hyper-puissants dont la basse fait vibrer toute ma maison, et ce lorsque le véhicule est à plusieurs blocs de chez moi, aux silencieux défectueux, ou pire encore, ceux qui sont modifiés pour être plus bruyants (un non-sens). Sans parler des scooters irritants qui ont un son très aigu, et qui sont souvent achetés par ou pour des jeunes qui s'en servent sans arrêt.

Comptez-moi dans vos rangs,

Claudia Schiffo, Gatineau (secteur Hull), Qc

14) De St-Jérôme,

Nous avons un nombre considérable de chauffards avec des voitures équipées de pots d'échappements trafiqués qui sont très bruyants dans les rues de
St-Jérome.

Je vous envoie une note que nous avons envoyés au Maire de St-Jérome.

Harvey Devost, St-Jérome, Qc

NOTE DU RQCB : BRAVO À M. DEVOST POUR SON INITIATIVE. VOICI SA LETTRE AU MAIRE DE ST-JÉRÔME

Monsieur le Maire de la Ville de St-Jérome, Qc.

Hôtel de Ville
10 rue St-George (Bureau 301)
St-Jérome, Q.C.
J7Z 7G7

Objet: Application des règlements contre le bruit

Un nombre grandissant de chauffards se promènent, à presque toute heure, dans certaines rues de St-Jérome avec des voitures équipées de pots d'échappement trafiqués (illégalement) pour émettre des bruits excessivement forts et très dérangeants. Est-ce que la ville de St-Jérome a un règlement contre les bruits excessifs ? Sinon, est-ce qu'il y en aura un prochainement ? En accélération, sur le boul. Lafontaine (au coin d'Isaac Jogues), le bruit de ces voitures dépasse de beaucoup les 85 décibels normalement tolérés par les villes. Certains de ces véhicules sont déjà identifiés (couleur + numéro de plaque). Une liste pourrait être fournie si cela pourrait convaincre et aider le service de la police de St-Jérome à faire appliquer les règlements contre le bruit (s'ils existent).
Est-ce que le service de la police de St-Jérome est équipé pour mesurer le niveau sonore de ces véhicules, au niveau du trottoir ou a un mètre de distance ? Un sonomètre approprié coûte très peu cher. Pourriez-vous nous informer des mesures qui seront prises.
Respectueusement,

Harvey Devost, St-Jérome, Québec, Canada

----
P.S. Plusieurs de ces véhicules seraient trafiqués illégalement dans les garages locaux spécialisés dans le 'tuning'. Une liste complète existe dans les pages jaunes.

15) De Bois-des-Filions,

Voilà 3 ans déja que le bruit pollue ma vie chez moi (voitures modifiées-harley- etc.), ceci à partir de chaque printemps et c'est invivable jusqu'en novembre. Ma maison sera à vendre en septembre. Comme je suis sur le point de vendre j'aimerais faire une pétition et la faire circuler, c'est en quelque sorte ma dernière volonté avant de quitter car je n' en peux plus.

Monsieur D.L., Bois-des-Filions, Qc

16) De Gatineau,

Les pots d'échappement pétaradants et les systèmes de sonorisation qui font trembler tout le voisinage sont les nuisances sonores qui me hérissent au plus haut point. Chez moi, tout le monde doit dormir avec un ventilateur allumé près du lit, même en plein hiver, pour couvrir le bruit que font constamment la nuit, dans le quartier pourtant résidentiel où nous habitons, quelques voitures rugissantes conduites par des jeunes à calotte. Je ne sais plus à quel saint me vouer. Je me suis plaint souvent à la police. Je connais le numéro de plaque du principal fauteur de troubles, ainsi que son adresse. Lui et ses acolytes font du bruit à toute heure du jour et de la nuit en plus de circuler trop vite et de ne pas respecter la signalisation. J'ai transmis cette information à la police, mais elle n'intervient pas, et la situation perdure. Je vais consulter attentivement votre site Web. Si vous pouvez me donner des tuyaux, n'hésitez
pas à m'écrire. J'en ai vraiment marre. J'aimerais pouvoir communiquer avec des gens de ma région qui font partie des membres du RQCB pour que nous puissions agir collectivement en vue de sensibiliser les autorités municipales.

Bernard Desgagné, Gatineau, Qc


17) Gatineau, à nouveau


Je vis dans un condo situé sur une rue résidentielle
(condominiums et quelques petits commerces). Sans être à proximité des débits de boisson, les fêtards semblent aimer circuler sur le Boulevard de la Gappe en fin de soirée. Au cours des journées d'été, nous devons garder les fenêtres fermées à cause des motos et des silencieux modifiés des jeunes conducteurs.

La police intervient rarement sinon jamais.

Jacques Caron

18) De Laval,


Pour moi, comme pour mon entourage, les pires bruits (lorsque je   suis chez moi ou sur la route) sont :
1) Les pots d'échappement modifiés ou défectueux
2) Les accélérations (dangereuses) et stressantes
3) La musique trop forte (surtout les basses fréquences)

J'habite à Laval, et ce n'est pas normal que ces bruits anormaux « entrent » dans ma maison et dérangent toute ma petite famille (c'est comme une agression, qui me traverse jusqu'à la moëlle!).

JF Runner, président
Traduction Boomerang

19) De Richelieu,

C'est à la suite de la parution d'un article dans le Journal de Chambly que j'ai découvert votre mouvement. Il est grand temps que les citoyens qui désirent avoir la paix et vivre dans un environnement calme et sans bruit se regroupent. Les agresseurs sonores tels que les postes de radio des voisins en plein air, les bruits excessifs émis par des voitures (échappement et musique agressive à basses fréquences) doivent être interdits partout dans les régions résidentielles.

Nous souhaitons vivre en paix,

André, Richelieu, Qc

20) De St-Jérôme

Je suis très contente d'avoir découvert votre site traitant de ce fameux problème qu'est le bruit excessif environnant. Nous avons acheté, il y a 2 ans, un condo sur le boulevard Lafontaine à St-Jérôme et à, cause du bruit croissant de véhicules munis de silencieux trafiqués, nous pensons vendre prochainement car c'est devenu intolérable. Nous ne pouvons écouter la télévision dans notre salon, qui naturellement donne sur le boulevard, sans monter le son d'une façon excessive pour masquer les bruits infernaux qui viennent du boulevard. Il n'y a plus d'heure tranquille. Même à 2 hres du matin, ce bruit
revient me hanter et m'empêche de dormir. Je ne sais plus quoi faire. Je m'aperçois heureusement que je suis loin d'être la seule.

Micheline, St-Jérôme, Qc -

21) De Terrebonne

NÉE SUR LA CÔTE DE TERREBONNE
 
Je suis née sur la côte de Terrebonne. Il y a près de 40 ans, mes parents se sont établis dans ce secteur pour la tranquillité et la paix de cette "route de campagne". Des fermes et des écuries occupaient plusieurs lots de terrains. En chemin, nous devions souvent attendre la traverse d'un troupeau de vaches, beuglant tranquillement entre le pâturage et la grange.
 
Il y a 19 ans maintenant, j'ai acheté une vieille petite maison à deux avenues de chez mes parents, avec pour voisins de derrière, des chevaux. En buvant mon chocolat chaud sur le patio le samedi matin, ce sont les hennissements qui "dérangeaient" le silence du soleil levant.
 
Aujourd'hui, il ne reste qu'une toute petite ferme et des développements résidentiels ont envahi les espaces verts. Donc, beaucoup de trafic, en plus des "promeneux" du week-end qui déambulent sur cette belle route sinueuse, qui longe la rivière des Mille-IÎes. Conclusion: beaucoup beaucoup d'autos sport modifiées, de motos à silencieux "straight pipes" ou "50/50" et de "scooters".
 
Le comble depuis quelques années, la ville a installé un Arrêt au coin de ma rue. C'est comme si la quantité de bolides modifiés avait été quadruplée. Les arrêts et départs (compression et/ou changements de vitesse) sont beaucoup plus bruyants qu'un passage. À l'extérieur chez moi, il faut arrêter la discussion lorsqu'un tel véhicule fait sont arrêt. Nous ne pouvons pas ouvrir les fenêtres de façade et celles situées sur les côtés le sont à demi seulement. Même complètement fermées l'hiver, nous entendons ces silencieux. Notre unique consolation, c'est qu'ils sont plus rares dans la froide saison !
 
Voilà ! Merci.
 
Anouk Paquette, Terrebonne, Qc

22) De Québec

ELLE EST OÙ LA LIMITE ?

La nuisance sonore qui m'irrite le plus : Les silencieux qui n'en sont pas. Comme ceux des jeunes qui viennent en avant de chez nous. Même plus capable d'ouvrir mes fenêtres pour avoir un peu d'air l'été. Je suis exaspéré par tout le bruit que font les voitures des jeunes et les motos des moins jeunes. Je suis à bout et je ne vois jamais de policier faire appliquer les lois en arrêtant tout ca. Elle est où la limite ?

Pierre B., Québec, Qc - 8 juin 2009

23) De St-Jérôme

Nuisances sonores qui m'irritent le plus : les tuyaux d'échappements modifiés des voitures et des motocyclettes.

Raymond Cadieux, Saint-Jérôme, Qc - 11 juillet 09

24) De Jonquière

Je suis Serge Lapointe  de Jonquière (Saguenay). J'en ai particulièrement contre les échappements bruyants sur la voie publique. Je communique mes plaintes aux différents corps policiers,  à la SAAQ, à Transport Québec et à ma municipalité dans l'espoir d'une amélioration.

Je veux faire partie de votre regroupement

Serge Lapointe

25) De Rouyn-Noranda


Les nuisances sonores qui m'irritent le plus sont : a) les silencieux bruyants, b) les Boom Boom cars...


José Mangana, Rouyn-Noranda

26) De Lachute

La nuisance sonore qui m'irrite le plus, ce sont les silencieux modifiés exprès pour être plus bruyants.

Michel St-Pierre, Lachute, Qc - juillet 09

27) De St-Jérôme

NOUVEL ADHÉRENT

J'ai entendu parler de votre organisation via une entrevue à la radio.  J'ai été très attentif à cette émission de radio car je suis horrifié d'entendre motos et autos modifiées illégalement qui polluent mon environnement en toute impunité.

Merci de votre action !

Denis St-Onge - 31 août 2009

28) De Québec - quartier du Vieux Bourg de l'arrondissement Beauport -

Les nuisances sonores qui nous irritent le plus sont les automobiles avec silencieux modifiés, les motocyclettes et les freins à air des camions remorques.
Nous nous sommes installés, il y a quelques années dans le quartier du Vieux Bourg à Beauport à cause de la proximité des services et du caractère historique de l'endroit. Nous sommes près du Chemin du roi et de la rivière Beauport. La vie de quartier pourrait y être très intéressante si le bruit demeurait dans des limites raisonnables. Nous étions conscients que la circulation y serait plus dense que dans un quartier résidentiel. Toutefois, le nombre considérable de voitures avec des silencieux
trafiqués et de ''super bikes cool'' et la fréquence de leur passage, sans oublier leur association avec la vitesse excessive, nous empêchent d'envisager des rencontres sociales à l'extérieur. Les plaintes que nous avons faites à la Ville de Québec, n'ont, jusqu'à présent donné aucun résultat. Nous sommes heureux de constater que plusieurs personnes sont conscientes du problème et qu'un regroupement s'en préoccupe. Vous pouvez compter sur notre appui
inconditionnel. Ensemble, nous vaincrons !!!

Johanne Lachance et Réal Veilleux - 16 avril 2011

29) Encouragement et recommandations d'un sympathisant policier


Je suis policier dans une MRC de plus de 50 000 habitants. Je voulais vous encourager à continuer la lutte, mais surtout, à continuer à encourager vos membres à porter plainte.

Il faut porter plainte, *écrite* si possible, aux élus et aux poste de police.

Le problème, c'est qu'il y a tellement de problémes auxquels il faut faire face que le bruit des véhicules est rarement prioritaire (même s'il le faudrait). Ici par exemple, sur 50 policiers, seuls 2 collègues et moi se penchent quotidiennement sur le problème des voitures bruyantes. Ils le font de leur propre volonté, car ce n'est pas encouragé ni demandé par le service. Personne ne se penche non plus ici sur les motos bruyantes... (problème criant)

Les supérieurs qui gèrent un poste de police sont sensibles aux demandes des citoyens et des élus, mais le Québécois moyen a tendance à être mou et mène rarement ses plaintes jusqu'au bout !

Donc, effectivement, porter plainte est un geste d'une très grande utilité...

Un policier sympathisant - 2 mai 2011

30) d'Alma,

Hier, j'ai écrit à la mairie d'Alma afin de m'informer pourquoi le long règlement sur la pollution sonore n'inclut pas le bruit des voitures. Il y est question d'une foule de choses, mais pas de silencieux modifiés ou défectueux, ou d'accélération bruyante.
Il semble qu'ici, tout soit permis en matière de silencieux bruyants et de conduite agressive, ce qui pollue beaucoup l'environnement sonore du centre-ville. Il y a en moyenne un bruit excessivement fort aux 5 minutes dans les rues autour de chez moi, et dans quelques mois, c'est dans les oreilles de mon bébé en poussette que ces minounes défectueuses/modifiées vont faire leurs bruits inutiles.

Merci pour l'initiative du RQCB,

Léon Pelletier, Alma, Qc - 19 mai 2011

31) de Gatineau

Un texte de la plus haute pertinence publié dans la Presse du 6 juin 2011 et signé Richard St-Louis, de Gatineau

Le bruit, plus capable

32) de Forestville

La lettre d'opinion suivante a été publiée dans le journal le Soleil le 21 juillet 2011. Une lettre adressée aux élus, qui ne se sont pas encore rendu compte du problème aigu de pollution sonore qui sévit au Québec.

SILENCE, S.V.P.!

"M. Sam Hammad, ministre des Transports au Québec, M. Denis Lebel , ministre des Transports au Canada, Mmes et MM. les conseillers municipaux, Mmes et MM. les maires

Je les entends, mes voisins les entendent, toute la ville les entend: les silencieux modifiés ont tout pour ne pas être silencieux! C'est quand même ironique qu'un appareil conçu pour étouffer le bruit d'un véhicule moteur ait maintenant une destination contraire! Bien sûr, ces silencieux modifiés sont illégaux: les articles 258 et 260 du Code de la route sont clairs. Ils stipulent que tout véhicule doit être muni d'échappement conforme aux normes et que nul ne peut modifier ce système pour en réduire l'efficacité. De plus, l'article 94 du Code de la route (du Québec) précise que l'échappement ne peut être modifié pour en augmenter le bruit. Alors comment un individu peut-il, jour après jour, circuler avec un véhicule bruyant et échapper à la vigilance des policiers?

Trois hypothèses:

1. Les policiers ne peuvent être partout à la fois et les conducteurs bruyants sont nombreux;

2. Les citoyens sont trop tolérants et ne portent pas plainte assez souvent;

3. Les autorités ont l'impression que malgré l'information, la sensibilisation et la répression ,le message ne passe pas , alors une certaine tolérance s'est installée...

Le Regroupement québécois contre le bruit (RQCB) exige sur son site Internet que le législateur interdise la vente de ce genre de silencieux. MM. les ministres des Transports Canada et Québec doivent se concerter pour empêcher la vente et l'installation de silencieux illégaux et de plus, un nombre de décibels acceptable doit être défini pour qu'aucun flou ne subsiste dans l'application de la loi. La quiétude des citoyens est une question de santé publique: la pollution par le bruit est selon l'Organisation mondiale de la santé, néfaste pour la santé. Puisqu'il s'agit d'un type de pollution facilement contrôlable, les citoyens devraient réclamer auprès de leur député et leurs représentants municipaux, toute l'attention que nécessite ce problème.

Plaignez-vous, téléphonez aux policiers, parlez-en à vos enfants... C'est une question de civisme.

Robert Bouchard, Forestville - juillet 2011

33) De St-Bruno-de-Montarville,

Les nuisances sonores qui m'irritent le plus, ce sont les silencieux inexistants ou modifiés sur autos, les
motos montées expressément pour faire du tapage. le bruit des avions de St-Hubert. Je désire m'impliquer car la force policière ne semble pas
s'en occuper !

Marcel A. Thériault, St-Bruno-de-Montarville, Qc - 6 août 2011

34) De Montréal,

La nuisance sonore qui m'irrite le plus, c'est "en tête de liste" les voitures sans silencieux adéquats. C'est littéralement l'enfer !!!
Le poste de police de mon quartier (44) m'indique qu'ils ne peuvent pas y faire grand chose si ce n'est que de prendre le conducteur sur le fait. Je crois que ce n'est pas dans leurs priorités !

Pierre T., un sympathisant montréalais (arrond. Rosemont-Petite-Patrie), 30 août 2011

...

NOTE DU RQCB : Voici ce que nous disons à ce sympathisant. Les policiers de votre poste de quartier racontent des blagues et se défilent devant leurs responsabilités. Les automobilistes dont l'échappement est bruyant à Montréal contreviennent non seulement au Code de la route mais aussi très nettement au règlement montréalais sur le bruit - très clair sur la question. Insistez pour que les policiers fassent leur travail. Notez si vous le pouvez le numéro de plaque d'immatriculation des contrevenants et portez plainte officiellement en demandant aux policiers d'intervenir, par écrit s'il le faut. D'ici à ce que l'ensemble des propositions du RQCB sur cette question soient mises en oeuvre, il ne faut pas tolérer l'intolérable.

35) De St-Étienne-De-Lauzon (Lévis)

D'ACCORD AVEC VOUS À 100 %

Avant de tomber sur votre site, je croyais que j'étais seul à détester ces individus qui font du bruit avec leurs voitures modifiées. Ajouter mon nom SVP. On doit faire quelque chose pour arrêter ce type de pollution sonore de plus en plus grandissante et envahissante.

 Sylvain Kègle, technicien civil,  St-Étienne-De-Lauzon (Lévis) - 1er mai 2012

36) De Saguenay

LA CHASSE AUX BRUITS, JUIN 2012

Témoignage de Michel Simard, paru dans le journal Le Quotidien,

Au début on croyait que c'était une blague, mais lorsqu'on a vu le policier mesurer le silencieux de la mobylette, on a bien compris que les autorités sont bien décidées à enrayer la plus importante source de bruit qui hante nos rues en été!

Ne restera plus que les «Harley» et autres motos qui font un bruit d'enfer, les voitures modifiées que les jeunes et moins jeunes se plaisent à faire accélérer à tous les coins de rue comme s'ils conduisaient une «F1», ne restera plus que les quads et autres VTT qui empoisonnent la quiétude des citoyens. Désormais, plus rien ne presse, le principal problème est en voie d'être réglé. Il était temps.

Michel Simard, Saguenay, Qc - 1er juin 2012

OUTILS POUR la campagne contre les silencieux modifiés : les silencieux modifiés, Ça suffit !

Affiche LE BRUIT, ÇA SUFFIT !

/fr/img/bruit_rqcb.pdf

Tract DES SILENCIEUX DÉMENTS

/fr/img/silencieux[2].pdf

OBSERVATIONS SUR LES BRUITS DE CIRCULATION

Nous avons pris récemment une série de mesures au sonomètre en nous tenant sur le trottoir tout près de la voie de service de l'autoroute métropolitaine à Montréal. Il y passe beaucoup de véhicules évidemment même s'il est 14h30 de l'après-midi.

1) Ce n'est pas du tout en soi un milieu insupportable sur le plan sonore. Vous êtes à seulement 3 mètres de voitures et de camions qui passent en permanence. Or le bruit des voitures correctement équipées à cette distance ne dépasse guère 75 décibels, ce qui est tout à fait tolérable. Ce que vous entendez, c'est surtout le frottement des pneus, un son plutôt homogène. Quant aux camions de moyenne taille (il y eut même un 10 roues qui est passé), le sonomètre n'enregistre alors guère plus que 80 décibels. Ici aussi, il s'agit de sons continus, rien de pétaradant, rien de grondant ou de rageur. Vous pouvez rester là et regarder le ciel bleu de temps à autre, vous ne souffrez pas. Il suffirait d'une seule voiture ou moto équipée d'un échapppement volontairement bruyant pour vous agresser sur le champ.

2) À proximité de cet endroit, même jour, des ouvriers s'affairaient à la réfection d'un mur de briques. Nous nous sommes postés à proximité d'un téléporteur mécanique utilisé pour transporter des éléments lourds sur le toit. Le son de ce téléporteur, c'est tout autre chose. On enregistre près de 85 décibels mais dans une structure de bruit tout autre (type scie ronde, type marteau-piqueur). Même s'il entre en compte évidemment, ce n'est pas uniquement le 5 décibels de plus qui est en jeu, mais la structure du bruit qui fait en sorte que vous n'avez plus aucune envie de rester dans ce voisinage. L'exemple n'est pas donné pour se plaindre de l'utilisation de machines-outils, mais pour dénoncer les silencieux modifiés de voitures et de motocyclettes qui propagent dans l'environnement ce genre de bruit insupportable, ceci parfaitement gratuitement et sans nulle utilité sociale. Le problème dans ces cas-là, c'est que certains aiment se sentir au volant de voiture de course, sur la voie publique, au plus grand dam de la majorité des gens.

3) Quelques jours après, sur une rue paisible non loin de là, à 35 pieds de distance, ce qui est beaucoup, au passage d'une voiture d'allure "sport" (on appelle ça ainsi) munie d'un échappement trafiqué, notre sonomètre indique rapidement 85 décibels. C'est absolument énorme étant donné la distance. Et n'oublions notre mise au point : avec cet insupportable bruit pétaradant, il faut ajouter 10 décibels pour rendre compte de l'irritation subie. Ce qui donne donc 95 décibels à bonne distance du véhicule. Une honte, une calamité.